728x90 AdSpace

  • Latest News

    dimanche 7 octobre 2012

    Les instruments à vent ou aérophones


    L'homme a toujours soufflé dans des coquillages, des cornes d'animaux ou des roseaux : ce furent les premiers instruments à vent. 

    Au cours des époques, ils se sont perfectionnés, mais le principe est resté le même : souffler fait vibrer la colonne d'air qui se trouve dans l'instrument ; ainsi naît le son. 

    Mais jouer d'un instrument à vent n'est pas si facile. Il faut savoir placer ses lèvres, maîtriser son souffle et fabriquer des sons différents. Le son est produit par la mise en vibration de l’air. La plupart des aérophones sont des instruments à vent, alimentés par le souffle de l’exécutant. Néanmoins l’orgue et l’accordéon sont alimentés par un mécanisme.

    Parmi les instruments à vent de l'orchestre, on distingue les bois et les cuivres




    LES BOIS
    La famille des bois comprend la clarinette, le basson, le hautbois, la flûte traversière, le saxophone

    Ils présentent une grande diversité : on les appelle ainsi car ils étaient autrefois tous en bois, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. 

    Certains ont besoin d'une anche pour produire le son. D'autres, comme la flûte, ont un trou situé en haut du tube, dans lequel on souffle directement. 



    On distingue les flûtes des instruments à anches. Bien qu’elles soient faites de matériaux divers (bois, métal, os, argile), les flûtes font partie du groupe des bois. On distingue les flûtes à bec des flûtes à embouchure, les flûtes droites des flûtes traversières.
    Les instruments à anches se divisent en deux familles :
    — les instruments à anche double (famille du hautbois) : hautbois et hautbois d’amour, cor anglais, heckelphone, sarrusophone, basson, contrebasson...
    — les instruments à anche simple (famille de la clarinette) : clarinette, cor de basset. Les saxophones et la plupart des cornemuses possèdent également des becs (dans le premier cas) et des tuyaux (dans le second) de type clarinette.




    LES CUIVRES 
    La famille des cuivres comprend le cor, le trombone, la trompette, le tuba. Ils sont tous les quatre en métal. 

    D’autres éléments les distinguent des bois : leur embouchure sur laquelle se plaquent et vibrent les lèvres du musicien et leur sonorité ; les cuivres ont un timbre caractéristique, puissant et éclatant

    Mais s'ils peuvent se déchaîner et couvrir tous les autres instruments, ils savent aussi se faire caressants et jouer pianissimo.



    La colonne d’air de l’instrument est mise en vibration par la tension des lèvres. Le timbre est déterminé par l’embouchure, par la taille de l’instrument et la forme du pavillon.
    Le registre naturel de l’instrument dépend de la longueur de la colonne d’air. La modification des hauteurs de son est produite soit par l’allongement ou le raccourcissement du tuyau (trombone à coulisse), soit par l’action des pistons.
    Les principales familles d’instrument sont les cors, les trompettes et les trombones.


    CAS PARTICULIERS


    Les orgues

    Ils se composent d’une tuyauterie, d’une soufflerie et d’une transmission. Il existe des tuyaux bouchés, des tuyaux à bouche – qui produisent un son comparable à celui de la flûte –, des tuyaux à anches.
    Les orgues sont classés par groupes de timbre (grand orgue, récit, positif, pectoral, tourelle). Parmi les instruments apparentés, on trouve le portatif, le positif (petit orgue sans pédalier), la régale et l’harmonium.


    Les accordéons

    Le son est produit par des anches métalliques qui vibrent librement (anches libres).
    L’accordéon comporte un soufflet. D’un coté le clavier (« côté du chant ») permet de déterminer les registres, les notes, les trémolos. Le « coté des basses » possède jusqu’à 120 boutons alignés par rangées correspondant à des combinaisons (basses, accords majeurs et mineurs, accord de septième, accord de septième diminuée).
    L’harmonica et la mélodica appartiennent également à la famille des accordéons.

    Techniques de jeu des instruments à vents : 


    Flatterzunge : effet de battement de langue sur un son déterminé. 

    Glissando  : glissement rapide sur une série de notes. 

    — Legato : façon de jouer en liant les notes. 

    — Multiphonie : fait de jouer plusieurs notes à la fois. 

    — Staccato : façon de jouer en détachant les notes. 

    — Trille : répétition rapide et alternée de deux notes voisines.


    • Blogger Comments
    • Facebook Comments

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Les instruments à vent ou aérophones Rating: 5 Reviewed By: nicolas martello
    Scroll to Top