728x90 AdSpace

  • Actualités

    jeudi 24 janvier 2013

    La sonate



    1) Généralités

    Dans son acception la plus large, une sonate est une composition instrumentale pour 1 ou 2 instruments (parfois avec basse continue) qui comprend généralement 4 mouvements (parfois 3).


    2) Histoire de la sonate

    Au départ, le mot désigne « une musique qui sonne » (en italien, sonata, suonata). La musique opposée à la sonate était la cantate (de l’italien, cantare = chanter).

    A) A l’époque baroque (XVIIème siècle + 1ère partie du XVIIIème siècle)

    On distingue deux sortes de sonates :
    — la sonata da chiesa (= sonate d’église) de caractère assez solennel
    — et la sonata da camera (sonate de chambre) qui se présente comme une libre succession de différents mouvements de danses de même tonalité.

    -> Ecoute : LEGRENZI Giovanni Sonata da camera a 3 opus 2, 1655


    Ce compositeur vénitien de la 1ère partie du XVIIème siècle influencera le style de CORELLI.

    A la fin du XVIIème siècle, les deux genres ont tendance à se rapprocher.
    — La sonate à l’époque comprend 4 mouvements en alternant des mouvements lents et rapides
    — elle est écrite la plupart du temps pour 1 ou 2 violons avec basse continue (= la sonate en trio ou sonate à trois)

    => A. CORELLI est un des plus grands compositeurs de sonates baroques.

    -> Ecoutes : CORELLI Arcangello, Sonata da chiesa opus 1 n°1, 1681


    CORELLI Arcangello, Sonata da camera opus 2 n°12, 1685



    B) A l’époque classique (2ème partie du XVIIIème siècle)

    Le piano-forte étant de plus en plus à l’honneur, on écrit des sonates pour 1 instrument accompagné du piano (en général flûte ou violon) mais aussi de nombreuses sonates pour piano seul.
    La sonate classique ne comprend souvent que 3 mouvements. C’est aussi à cette époque que les mouvements rapides des sonates adoptent le « plan sonate » (à savoir exposition / développement / réexposition).

    -> les deux plus grands compositeurs de ce type de sonates sont alors J. HAYDN et W.A MOZART

    -> Ecoutes : MOZART Sonate KV 310 pour piano 1er mouvement



    -> HAYDN Sonate n°58 hob. XVI/ 48 pour piano (piano forte) 2ème mouvement 



    C) A l’époque romantique (XIXème siècle)

    Avec BEETHOVEN, la sonate devient surtout une composition pour piano seul. Le plan général comprend 3 mouvements mais aussi très souvent 4 mouvements (Allegro / adagio / scherzo/ allegro) comme celui de la symphonie.
    Le plan sonate y est aussi très présent et les thèmes se personnalisent (masculin / féminin).

    -> Ecoute : BEETHOVEN Sonate appassionata opus 57 n°3 - 3ème mouvement



    Après BEETHOVEN, les compositeurs délaissent un peu cette forme au profit de pièces plus courtes (romances sans paroles, nocturnes, intermezzo...) excepté F. LISZT qui , avec sa sonate en si m, compose une sonate de grande ampleur dans laquelle un thème parcourt tous les mouvements (= la sonate cyclique).

    -> Ecoutes : LISZT Sonate en si m



    Si on délaisse un peu la sonate pianistique, on écrit en revanche de nombreuses sonates pour piano et violon.
    -> Ecoutes : C. FRANCK Sonate en la m pour piano et violon - 1er mouvement



    D) A l’époque moderne (XXème siècle)

    En général, les compositeurs écrivent plus des sonatines (petites sonates) que des sonates
    -> Ecoute : RAVEL Sonatine 1er mouvement


    On rencontre aussi des exemples de sonates pour violon seul

    -> Ecoutes : PROKOFIEV sonate pour piano n°7 allegro inquieto



    BARTOK sonate pour violon seul 4ème mouvement



    • Blogger Comments
    • Facebook Comments

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: La sonate Rating: 5 Reviewed By: nicolas martello
    Scroll to Top