728x90 AdSpace

  • Actualités

    lundi 15 octobre 2012

    Schubert - Trio n°2 pour piano, violon, violoncelle

    Trio n°2 en Mi bémol majeur D. 929

    de Franz Schubert




    Né et mort à Vienne (1797-1828). Il écrit de nombreuses pièces pour piano, de la musique de chambre (par exemple : La Truite de Schubert) et quelques symphonies mais il excelle dans le domaine du lied * (environ 650 lieder*).

    * Lied (pluriel : lieder) : mot allemand signifiant « chanson ». Mélodie accompagnée au piano puis plus tard par un orchestre. Genre qui s’est développé en Allemagne à l’époque romantique (19è siècle).

    Le Trio n°2 en Mi bémol majeur D.929, comprend 4 mouvements. Nous étudierons une partie du 2ème mouvement seulement. Cette musique a été empruntée par Stanley Kubrick dans son film Barry Lindon.


    GÉNÉRALITÉS


    Formation musicale : trio (piano, violoncelle et violon) --> cordes

    Genre musical : musique « classique » : musique de chambre

    Tempo : lent / modéré

    Musique de chambre : musique pour PETITE formation (avec moins de 10 musiciens). Ce terme concerne la musique « classique » seulement ! (un groupe de rock avec 3 musiciens n’est pas de la musique de chambre !!). Les formations de chambre les plus répandues sont : trio (violon – violoncelle – piano) et le quatuor à cordes (2 violons – alto – violoncelle).



    LES MODES DE JEUX

    Dans la première partie, le piano joue des notes très courtes dites piquées (ou staccato) alors que le violoncelle joue des notes très longues liées entre elles (on dit legato) : on appelle ces différentes manières de jouer des modes de jeu.


    MODE DE JEU : façon ou manière de jouer d’un instrument. Par exemple : staccato, legato…
    STACCATO : notes jouées de façon détachée et courtes (on dit aussi « notes piquées »).
    LEGATO : notes jouées de façon liée (« sans coupure entre »).



    L'ACCOMPAGNEMENT

    Dans la première partie, le rôle du piano est d’accompagner et celui du violoncelle de jouer la mélodie (mais jouer une mélodie dans le grave est une chose assez inhabituelle).
    Dans la deuxième partie, les deux instruments échangent leur rôle et le violon vient aider le violoncelle à faire l’accompagnement.
    Le piano introduit le violoncelle par quelques accords. Ensuite le piano réalise un accompagnement en arpèges.


    ACCOMPAGNEMENT : ensemble de sons jouant un rôle de soutien (c’est une sorte d’arrière-plan). On peut accompagner soit en accord soit en arpège.
    ARPÈGE : littéralement « comme à la harpe ». Accord dont les notes sont jouées en succession rapide et non simultanément. C’est une façon d’accompagner la musique.
    ACCORD : superposition ou empilement ordonné de sons créant ainsi une couleur. Autre définition : notes jouées simultanément. C’est une façon d’accompagner la musique.




    RÉSUMÉ :







    • Blogger Comments
    • Facebook Comments

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Schubert - Trio n°2 pour piano, violon, violoncelle Rating: 5 Reviewed By: nicolas martello
    Scroll to Top