728x90 AdSpace

  • Actualités

    jeudi 27 septembre 2012

    Le genre musical


    Que dois-je savoir sur le genre musical ?

    Ce terme est employé  pour les désigner les grands types de musique en ne tenant pas compte de l’époque.

    On distingue 5 genres musicaux essentiels :

    ♫ Le genre profane : toute musique non religieuse
    ♫ Le genre religieux : toute musique religieuse
    ♫ Le genre instrumental : toute musique composée uniquement pour des instruments
    ♫ Le genre vocal : toute musique composée uniquement pour voix
    ♫ Le genre vocal et instrumental : toute musique composée pour instrument(s) et voix

    Le genre musical se définit par des caractères extérieurs : mode d’exécution (vocal / instrumental…) ; destination de l’œuvre (musique profane, religieuse, pour le concert, pour danser…).


    Classement des genres en fonction du mode d’exécution :



    Classement des genres en fonction de la destination :



    L'évolution des genres musicaux :




    Lexique des genres musicaux :


    — L’air :
    Partie essentielle d’un opéra, d’un oratorio ou d’une cantate, qui consiste, aux 17ème et 18ème siècles, à confier à un soliste vocal un chant, accompagné par l’orchestre, de forme A B A. L’air exprime généralement tour à tour deux sentiments différents ou contradictoires et est souvent virtuose.

    — La cantate :
    Selon la destination, mini oratorio ou mini opéra, pour un seul ou quelques chanteurs et ensemble instrumental ou orchestre, de durée relativement brève.

    — Le concerto :
    Genre instrumental en trois mouvements, vif — lent — vif, qui oppose un soliste et un orchestre. Quand le soliste intervient, on dit qu’il exécute un solo ; quand l’orchestre a le premier rôle, celui-ci joue un tutti. Le titre d’un concerto est toujours le suivant : concerto pour [instrument soliste] et orchestre. On parle de concerto grosso quand un groupe de solistes s’oppose à l’orchestre.

    — La fugue :
    C’est le genre qui demande le plus de technique dans l’écriture musicale. Le principe repose sur l’application d’imitations strictes, généralement à quatre voix. Le thème (sujet) est exposé seul à une voix puis une seconde voix le fait entendre transposé à la quinte et il porte alors le nom de réponse tandis que la première voix continue en faisant entendre le contre-sujet. La troisième voix intervient alors en faisant entendre le sujet à la hauteur initiale ou à son octave.

    — Le lied :
    Pièce vocale accompagnée le plus souvent par le piano et chantée en allemand, sur des textes de grande qualité. L’équivalent en français est la mélodie.

    — La messe :
    Mise en musique du texte de l’office le plus important de l’Église catholique. Celui-ci comprend cinq parties, en latin qu’on appelle le commun de la messe. Elles sont immuables depuis le 5ème siècle : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus dei.

    — L’opéra :
    Pièce de théâtre chantée avec plusieurs personnages, accompagnée par un orchestre, représentée sur une scène avec des costumes et des décors. Le texte, découpé en actes et en scènes, s’appelle le livret. On trouve trois types de morceaux chantés les airs (pour les solistes), les récitatifs (dialogues de personnages chantés à la vitesse du débit de la parole) et les ensembles (2, 3, …, 6 personnages, chœur). L’opéra débute par un morceau orchestral : l’ouverture.

    — L’oratorio :
    Sorte d’équivalent de l’opéra pour la musique religieuse, mais l’action n’est pas jouée et on ne trouve ni costumes ni décors. Le texte est souvent un arrangement de passages de la Bible. Le texte peut être en latin aussi bien que dans la langue du compositeur.

    — L’ouverture :
    A l’origine, morceau orchestral qui débutait les opéras mais qui s’est vite détaché pour s’intégrer dans la suite instrumentale. Lully a mis au point « l’ouverture à la française » qui se compose de trois parties :
    1. lente majestueuse,
    2. rapide, en imitations,
    3. lente.

    — Le récitatif :
    Morceau chanté que l’on trouve dans les opéras, oratorios, cantates, accompagné selon les cas par le clavecin ou l’orchestre, dans lequel le chanteur s’exprime à la vitesse de la parole, sans qu’il y ait de mélodies caractéristiques.

    — La sonate :
    Genre instrumental destiné à un petit nombre de musiciens, dont l’effectif a varié suivant les époques.
    — époque baroque : 1 ou 2 « dessus » (= instruments mélodiques) et la basse continue (clavecin ou orgue, ou luth et violoncelle).
    — époques classique et romantique : le piano seul ou le piano accompagné d’un autre instrument.

    — La suite :
    A l’époque baroque, succession de mouvements de danses stylisées, destinée au clavecin, à un effectif de musique de chambre ou à un orchestre.

    — La symphonie :
    Œuvre orchestrale généralement en quatre mouvements, qui apparaît au cours de la deuxième moitié du 18ème siècle.

    — Les variations :
    Procédé qui consiste à transformer une mélodie initiale (appelée thème) en changeant la hauteur ou le nombre des notes, le rythme, la dynamique, le timbre, etc. Un seul changement a lieu à chaque variation et le modèle doit être toujours plus ou moins reconnaissable. L’ensemble constitue un seul morceau, que l’on nomme généralement : Variations sur un thème de…


    • Blogger Comments
    • Facebook Comments

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Item Reviewed: Le genre musical Rating: 5 Reviewed By: nicolas martello
    Scroll to Top