#edmus search

Volumina (1961-62) de Ligeti






Ligeti participe au renouvellement de l’écriture pour certains instruments comme l’orgue (Volumina) ou le clavecin (Continuum).
Le discours musical très homogène, fondé sur l’idée d’une continuité, d’un statisme, d’un son qui se déploie et se transforme lentement. Jeux sur les ambiguïtés de la perception, la limite entre continuité et discontinuité des événements. Organisation par masses et champs sonores (densité, dynamique, couleur), sur de larges périodes temporelles.
Volumina est une oeuvre de commande de la Radio de Brême, dédicacée à Hans Otte et Karl-Erik Wellin. Composée en 1961-62 puis révisée en 1966. Elle dure environ 16 min.
Ligeti a utilisé la notation graphique dans la partition de 1966, complétée par des instructions manuscrites. Ligeti a créé une légende pour expliquer les symboles utilisés pour décrire les grappes chromatiques, diatoniques et pentatoniques ainsi que les grappes aux contours mobiles ou aux mouvements chromatiques internes.

"La forme large de la pièce doit être conçue comme un seul grand arc: il n'y a pas de cassure dans le jeu, ni de cassure réelle; [...] Les espaces sonores stationnaires et leur changement graduel et continu devraient être réalisés par l'artiste-interprète de manière à ce que les états et les processus sonores donnent l'impression d'un grand calme. " (György Ligeti)

Jouer la pièce nécessite une technique spéciale de regroupement, qui utilise les avant-bras, les poings et la main à plat. Il s'agit de clusters.