#edmus search

Le mythe d'Orphée dans l'opéra


Dans toute la mythologie gréco-romaine on considère Orphée comme un poète et un musicien. Fils de la muse Calliope et dʼApollon ou du roi Oeagre. Il savait charmer les animaux sauvages et parvenait à émouvoir les êtres inanimés grâce à sa lyre qu’Apollon lui avait donnée.

Nous allons voir comment le mythe d'Orphée est mis en musique par 3 compositeurs d'époques et de nationalités différentes :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Orphée
http://orfeo.grenoble.free.fr/Annexes/antiquite.htm


Ecoute n°1 : Orfeo (1607) de Claudio Monteverdi — Opéra en 5 Actes

L’Orphéo reprend l’histoire d’Orphée et de sa femme Eurydice. Après son mariage avec Orphée, Eurydice fut mordue au mollet par un serpent. Elle mourut et est précipitée aux enfers, royaume d’Hadès. Orphée décida d’aller rechercher sa femme aux enfers et réussi d'endormir de sa musique Caron, qui gardait l'entrée des Enfers, Orphée parvint à faire fléchir le dieu Hadès grâce à sa musique et Hadès le laissa repartir avec sa femme Eurydice à la seule condition qu'elle suivrait Orphée et qu'il ne devrait ni se retourner ni lui parler tant qu'ils ne seraient pas revenus tous deux dans le monde des vivants. Mais au moment de sortir des Enfers, Orphée, inquiet du silence d'Eurydice, ne put s'empêcher de se retourner vers elle et celle-ci lui fut retirée définitivement.

écoutons : Quel honor di te fia degno fin — Acte IV




A l’écoute du morceau :
— Repère les différents climats qui se succèdent
— les différentes catégories de voix
— repère la succession des différentes parties musicales

L'opéra complet (durée 2 heures) :





Argument (= résumé de l'histoire)


Prologue. La Musique, personnage allégorique, présente Orphée à l’auditoire, louant le pouvoir de son chant.

Acte I. C’est une pastorale : un berger célèbre l’union d’Orphée et d’Eurydice. Orphée offre un chant d’amour à son épouse (Air : « Rosa del ciel »).

Acte II. La Messagère vient annoncer la mort d’Eurydice, mordue par un serpent. Orphée décide alors de descendre aux Enfers pour y chercher sa bien-aimée (Air : « Tu se morta, mia vita »).

Acte III. Guidé par L’Espérance, Orphée parvient aux portes des Enfers ; resté seul, il doit affronter Charon, qui doit l’aider à traverser le Styx. Mais Charon refuse. Puisant dans sa plus haute inspiration (Air : « Possente spirto »), Orphée neutralise le passeur et traverse seul.

Acte IV. Charmée par le chant d’Orphée, Proserpine supplie Pluton qu’il laisse repartir Eurydice. Il accepte à condition qu’Orphée ne cherche pas à regarder son épouse avant d’avoir quitté les Ténèbres… Mais Orphée ne résiste pas, se retourne et voit l’ombre d’Eurydice disparaître !

Acte V. Ému par la douleur d’Orphée, Apollon l’invite au ciel, pour jouir de l’immortalité. Tous célèbrent l’apothéose du chanteur (Chœur : « Vanne, Orfeo »).



Ecoute n°2 : Orphée et Eurydice (1762) de Christoph Willibard von Gluck


écoutons : J’ai perdu mon Eurydice — Acte III Scène 1

Orphée vient juste de perdre Eurydice. Il entame l’air le plus célèbre de cet opéra.
A l’écoute du morceau, repère combien de fois est repris le refrain.



Maria CALLAS (cantatrice, soprano)


J’ai perdu mon Eurydice,
Rien n’égale mon malheur,
Sort cruel ! quelle rigueur !
Rien n’égale mon malheur,
Je succombe à ma douleur
Eurydice..., Eurydice ...,
Réponds, quel supplice ! Réponds-moi !
C’est ton époux fidèle,
Entends ma voix qui t’appelle...


Christoph Willibald Gluck — Wikipédia




Orfeo (Monteverdi) et Orphée et Eurydice (Gluck) sont 2 Opéras SERIA (sérieux)


Ecoute n°3 : Orphée aux enfers (1858) de Jacques Offenbach — opéra en 2 actes




A l’écoute du morceau, repère le climat (caractère) général de cette ouverture.



Cette musique est très légère, sautillante, dansante. Elle a un côté très populaire : elle est simple, facile à mémoriser et dynamique, rythmique.


Orphée aux enfers (Offenbach) est un opéra bouffe.


Jacques Offenbach — Wikipédia

QUELQUES DÉFINITIONS À CONNAÎTRE


Opéra séria : c’est un genre d’Opéra dont le livret met en scène des personnages mythologiques ou de l’Antiquité. Le comique et les situations quotidiennes en sont exclus.

Opéra bouffe : c’est un genre d’Opéra au sujet comique. C’est une comédie.

Chant monodique accompagné : c’est une mélodie à une voix accompagnée par un instrument polyphonique (clavecin, luth etc...).

Ritournelle : séquence instrumentale destinée à introduire un air. Cette séquence est reprise entre les strophes chantées.

Récitatif accompagné : récit chanté qui, sur le modèle du discours verbal, suit au plus près les inflexions de la langue parlée. Ce récitatif est accompagné par un instrument ou un groupe d’instruments.

Ouverture : morceau instrumental qui ouvre généralement un opéra. L’ouverture a pour but de faire rentrer le spectateur dans l’ambiance de l’histoire qui va se dérouler devant lui.

Basse continue : partie de basse ou accords accompagnant la voix ou l’orchestre. Elle est souvent jouée par un clavecin ou un luth. La basse continue nait avec les premiers opéras et disparait vers 1775.