#edmus search

serpent





C’est l’instrument basse de la famille du cornet à bouquin. Il s’agit donc d’un instrument à vent à embouchure.

Il date du milieu du 16ème siècle. C’est un chanoine d’Auxerre, en 1590, qui serait le premier joueur de serpent. Le serpent fut utilisé jusqu’à la fin du 19ème siècle pour soutenir le chant à l’église. Au 18ème siècle il se répandit en Angleterre et en Allemagne, non pour servir dans les églises mais pour renforcer la basse à l’octave inférieure dans les harmonies militaires (il en fut de même en France vers la fin du siècle). Pour cet usage on lui ajouta 3 clefs ou plus au début du 19ème siècle.

Il y a en général 6 trous, il a la forme d’un tuyau ondulé comme un serpent et mesure 2,50 m (déroulé). Il est muni d’un bocal de cuivre.

Il existe plusieurs sorte de serpent : par exemple, le serpent « Forveille » fait d’un mélange de bois et de laiton, le basson russe, le bass-horn. Le serpent droit est à l’origine de l’ophicléide (qu’on nomme parfois serpent à clefs) qui le supplantera d’ailleurs. A la fin du 18ème siècle, la forme du serpent s’est progressivement modifiée, prenant diverses formes qui le rapprochent du basson, pavillon pointé ver le haut.