#edmus search

Cymbale


De tout temps les cymbales ont été synonyme d'éclat, qu’elles résonnent dans les musiques d'apparat, de guerre ou de célébration religieuse.

Il en est toujours de même aujourd'hui dans l'orchestre symphonique où on emploie les cymbales frappées pour leur brillance et dans le jazz, qui fait usage de cymbales suspendues.

C'est dans la musique du XXè siècle que, jouées en longs roulements ou en accords, elles révèlent leur caractère sombre et poétique.





HISTOIRE

Antiquité : 4000 av. J.-C. à 500 apr. J.-C.
Connues des Assyriens et des Egyptiens dès le VIIe siècle avant J.-C., les cymbales arrivent en Europe au Moyen Age.

Classicisme : XVIIIe siècle
Elles sont jouées dans l'orchestre classique avec la grosse caisse dans des divertissements musicaux dansés que l'on appelait les "turqueries".

Temps modernes : XXe siècle 
A la fin du siècle dernier, on sépare les deux cymbales frappées, pour en poser une sur un pied et la jouer avec une baguette au sein de l’orchestre : c'est la cymbale suspendue, qui fait également partie de la batterie de jazz dès le début de notre siècle.