#edmus search

Langage musical




La hauteur


— Le son grave, le son aigu. Les sons se comparent au minimum deux par deux. Un son grave est un son « bas » et un son aigu est un son « haut » ; par exemple, la contrebasse est plus grave que le violon. 

— La mélodie. Une mélodie est un ensemble de sons qui se suivent. 

— La place des sons dans l’espace (pour l’écriture). Par définition, un son grave s’écrit vers le bas du papier et un son aigu vers le haut.


— La note. Une note est la représentation graphique (hauteur, durée, intensité) d’un son.

— La portée. C’est un ensemble de cinq lignes parallèles horizontales sur lesquelles sont placées les notes. On numérote ces lignes à partir du bas. Les notes sont écrites alternativement sur les lignes et dans les interlignes. 



— Le nom des notes. Il n’y a que sept noms de notes do, ré, mi, fa, sol, la, si. Si on continue à monter ou à descendre, on retrouve la même série de notes (à une hauteur différente). Cette série constitue les notes naturelles (les touches blanches du piano) et se nomme une gamme. 



— La clé. C’est un signe qui se place au début de chaque portée et qui sert de point de repère (la clé de sol pour les sons aigus et la clé de fa pour les sons graves).

La clé de Sol deuxième ligne est utilisée pour noter les sons aigus. 



La clé de Fa quatrième ligne est utilisée pour noter les sons graves. 


Les deux do représentent le même son. 



La durée


Le son court, le son long, le rythme. Les sons peuvent être plus ou moins longs, comparés deux à deux. Un ensemble de sons de durées différentes ou identiques forme un rythme. 

— La pulsation, le temps, le tempo. La pulsation est un battement régulier qui sert de repère pour exécuter les différents rythmes. Un temps est la durée comprise entre deux pulsations. Le tempo est la vitesse de la pulsation. Un même rythme peut être joué à des tempos différents. L’appareil qui indique un tempo donné est le métronome (il donne le nombre de pulsations par minute). 

— Les indications de tempo. Il s’agit de mots italiens placés au début de la partition, qui indiquent la vitesse de la pulsation. Il existe une correspondance entre ces mots et la vitesse métronomique (nombre de pulsations par minute).



— La mesure, les barres de mesure. La mesure est le système de regroupement des temps par 2, 3, ou plus. Chaque mesure est séparée de la suivante par une barre de mesure. Un morceau se termine toujours par une double barre. 




L’intensité


L’intensité. C’est tout ce qui concerne le volume des sons, et ses variations. 

— Les signes des intensités stables. Ils se placent sous la portée et sont constitués par des lettres initiales de mots italiens. Ils indiquent une intensité constante. 


— Les signes des intensités évolutives. Ils indiquent une intensité qui varie progressivement. 




Les formations 


1°) la musique de chambre désigne des formations comprenant un petit nombre d’exécutants — le nombre limite semble avoisiner la dizaine — étant chacun soliste de leur partie. Mis à part les musiques spécifiquement écrites pour un instrument seul, on peut trouver les formations « traditionnelles » suivantes : 

— le solo : 1 instrument seul.
— le duo : pour 2 instruments identiques ou bien différents (par exemple : violon et piano).
— le quatuor à cordes : 2 violons, alto et violoncelle


2°) la musique d’orchestre désigne des formations où les musiciens sont nombreux (au minimum 10 personnes).

Les formations les plus courantes sont :
l’harmonie : des vents, des percussions et parfois un clavier
— la fanfare : des vents et des percussions, le tout se déplaçant
— l’orchestre symphonique : toutes les familles d’instruments sont représentées.


3°) la musique vocale désigne des formations comprenant des chanteurs :
— la chorale est indépendante et a un petit nombre de musiciens.
— le chœur est un ensemble plus important, souvent associé à un orchestre pour exécuter de le musique sacrée (= musique religieuse). 



Le timbre 


C’est ce qui permet de différencier la sonorité des instruments. La même note jouée par un violon ou par une flûte aura un timbre différent.