#edmus search

La musique à la Renaissance


LA MUSIQUE A LA RENAISSANCE
XVIè siècle


La musique savante n'est plus réservée aux offices religieux. L'imprimerie naissante permet la diffusion de quelques oeuvres, ce qui va contribuer au développement d'une musique purement instrumentale.


Les genres

Musique instrumentale 

— Musique pour soliste : orgue, clavecin, luth. Elle repose souvent sur le principe de la variation d'un thème.



— Musique d'ensemble : pour instruments d'une même famille (flûtes, violes de gambe, cuivres, etc...) ou pour instruments de familles différentes (mélanges).




Musique vocale profane 

Elle existe dans tous les pays européens et porte des noms différents. On peut retenir la chanson (4 voix, France), l'ayre ou la song (1 voix, Angleterre), le madrigal (4 à 6 voix, Italie), le lied (1 voix, Allemagne). Ces genres seront utilisés dans tous les pays.



Musique vocale religieuse 

Pour la musique catholique, on retrouve les deux genres médiévaux que sont la messe (5 parties) et le motet (textes n'appartenant pas aux 5 parties de la messe) en latin à 4 voix.



La Réforme protestante (Luther) va mettre en place, d'abord en Allemagne, un nouveau type de musique religieuse, en allemand et non plus en latin. Le chant est très simple pour pouvoir être chanté par tous : c'est le choral.



En Angleterre, le genre typiquement anglican est l'anthem (motet traduit en anglais), chanté par des écoles de chant, les maîtrises.





Quelques compositeurs :

Clément JANEQUIN (1485-1558), France, chansons à 4 voix sur des sujets parfois grivois.



Giovanni Perluigi DA PALESTRINA (1525-1594), Rome, musique religieuse.



Thomas TALLIS (1505-1585), Angleterre, musique religieuse (1 oeuvre à 40 parties différentes).



Giovanni GABRIELI (1555-1612), Venise, musique vocale et instrumentale produisant des effets stéréophoniques à la basilique Saint Marc en plaçant deux choeurs à deux endroits différents de l'église.