#edmus search

chansons sur le thème des instruments de musique



Accordéon
 Accordéon : Juliette Gréco,Serge Gainsbourg
 L’accordéon dans les rues de Paris : Enrico Macias
 L’accordéoniste : Edith Piaf
 Au son de l’accordéon : Bourvil (1965)
 Mister Giorgina : Léo Ferré
 Le piano du pauvre : Léo Ferré

 Banjo
 Mister banjo : Line Renaud (1956)
 Sur un air de banjo : Sacha Distel (1964)

 Flûtes
 Le joueur de pipeau : Hugues Aufray (basé sur la légende du Joueur de flûte de Hamelin)
 Le petit joueur de fluteau : Georges Brassens
 Une flûte magique : Marie Laforêt (1972) (adaptation "El condor pasa")

 Guitare
 Les années guitare : Michel Fugain
 Ecoute ces guitares : Casthelmis
 Guitar song : Bernard Lavilliers (2004)
 Guitare flamenco : Dalida (1956)
 J’ai la guitare qui me démange : Yves Duteil
 Ma première guitare : Sacha Distel (1978)
 Sur ma guitare : Jean-Claude Darnal (1958)
 Telecaster : Francis Cabrel (2004)

 Hélicon
 L’Hélicon : Boby Lapointe

 Orgue de barbarie
 L’orgue des amoureux : Edith Piaf (1949)
 Les orgues de Barbarie : Georges Moustaki

 Piano
 Ce sacré piano : Charles Aznavour
 C’est l’piano : Debronckart/Camerlynck
 Dans ce piano tout noir : Romain Didier (1988)
 L’enfant au piano : Serge Lama
 La Groupie du pianiste : France Gall, Michel Berger
 L’Homme au piano : Ediath Piaf (1954)
 Il jouait du piano debout : Michel Berger, France Gall
 Joue (sur l’ivoire du piano) : Sofia Essaidi (2005)
 La leçon de piano (1911)
 La leçon de piano : Alice Dona (1981)
 La leçon de piano : Gérard Lenorman
 Mon piano : Léo Ferré (1964)
 Mon piano danse : Michel Berger (1976)
 Le pianiste de Varsovie : Gilbert Bécaud
 Le piano de la plage : Charles Trenet (1958)
 Le piano du Queen Elisabeth II : Eric Toulis (2006)
 Le piano éléphant : Julien Clerc
 Le piano et le pianiste : Michel Jonasz
 Le piano fantôme : Céline Dion
 Le piano noir : Barbara
 La Puce et le pianiste : Yves Duteil
 Un piano : Henri Tachan
 Le vieux piano : Edith Piaf (1960)
 Les vieux pianos : Claude Léveillée (1959)

 Trombone
 Papa joue du trombone : Bourvil (1951)
 Black trombone - Serge Gainsbourg

 Trompette
 Le blues du trompettiste : Eric Toulis (2006)
 Le trompette en bois : Milton (1926)
 Trompette d’occasion : Henri Salvador, Boris Vian

 Saxophone
 Beau saxo : Léo Ferré (1966)
 La fille au sax : Michel Berger (1981)

 Violon
 L’âme des violons : Jean Lumière (1913)
 Je joue du violon tzigane : Boby Lapointe
 Mon coeur est un violon : Lucienne Delyle, André Claveau (1945)
 Tournent les violons : Jean-Jacques Goldman
 Un violon, un jambon : Serge Gainsbourg (1962)
 Un violon sur le toit : Compagnons de la chanson
 Le violon du diable : Charles Trenet
 Les violons de mon pays : Dalida (1969)

 Violoncelle
 La violoncelliste : Frères Jacques (1956)

 Orchestre
 Dans les orchestres militaires : Henri Tachan
 L’orchestre fou : Pierre Perret
 Trombone, guitare et compagnie : Michel Legrand

Chansons pour enfants
 Accordéon : Bidou ze bande
 L’accordéon du clown : Bidou ze bande
 Le beau tambour : Henri Dès (Le beau tambour)
 Le chemin de la musique : Jo Akepsimas
 La contrebasse : Bidou ze bande
 Electrique guitare : Amulette
 Les instruments à vents : Carmen Campagne
 Les instruments font la fête : Marie-Céline
 Monsieur Léon : Chanson baluchon
 Petit piano : Bidou ze bande
 La petite flûte : Bidou ze bande
 Qui mais qui ? : Imbert/Moreau (Papa Maman)
 Tom banjo : Steve Waring
 La vieille trompette : Christian Merveille (10 ans)
La guitare de Jérémie : Isabelle Aubret (2006) (Michel Rivard/Patrick Norman)
Autre lien plus particulièrement pour les chansons pour enfant sur le site du musicien intervenant
"Le violon"
Paroles et musique : Henri Tachan
Le violon c’est quatre fils, Un petit bout de bois fragile Où funambule cette main, Le violon, faut bien le dire, Quand c’est mal joué y’a rien de pire, Crève-tympan et crincrin.
Le violon c’est slave On ne choisit pas, Il y en a qui savent, Y en a qui savent pas !
Le violon c’est la valise Que tu boucles vite, la chemise Que tu enfiles à la hâte, Même pas le temps de comprendre, On va te crucifier, te prendre, On va t’étoiler et te battre.
Le violon c’est slave On ne choisit pas, Il y a les esclaves Et il y a les rois !
Le violon c’est ce miracle Qui fait que sous l’archet qui racle S’élèvent, purs, la partita, Les airs bohémiens de Pablo, Les caprices de Niccolo, Les danses hongroises et les doïnas.
Le violon c’est slave On ne choisit pas, De ville en village, De steppe en toundra !
Le violon c’est ma paresse Qui fait que je n’suis pas Heifetz, Joue pour moi, joue pour moi, Jascha, Toi qui me fait dire des "Je t’aime", Qui me fait écrire des poèmes, Paroles que j’n’osais même pas.
Le violon c’est slave On ne choisit pas, Incha, Inchallav, Incha, Inchallah !
A Toi (mon accordéon) Paroles et musique de Marc Perrone (2006)
Dis-moi que les valseurs, là devant moi
N’en finiront pas de tourner, virer
Et chanter de la nuit au petit matin
Comme la lumière des jours incertains
Plie chasse le voile de la nuit si sombre
Sans étoile et tous mes petits chagrins
On a bien de la misère pour de tout petits riens
Quand le fossé monte du bord au milieu du chemin
Toi tu me mets du baume au coeur et mine de rien
de la musique entre les deux mains et tout va bien
Si souvent tu t’en vas et reviens
de près ou de loin tu ne manques pas d’air
Et sans toi la vie serait moins que bien
Dis-moi qu’au bout du bout tu seras là tout contre moi
A étirer souffler chanter
mes petits airs de bien moins que rien
On a bien de la misère pour de tout petits riens
Quand le fossé monte du bord au mileu du chemin
Toi tu me mets du baume au coeur et mine de rien
De la musique entre mes deux mains et tout va bien
Dis-moi que les valseurs, là devant moi
N’en finiront pas de tourner, virer
Et chanter de la nuit au petit matin
Dis-moi qu’au bout du bout tu seras là tout contre moi
A étirer souffler chanter
mes petits airs de bien moins que rien
mes petits airs de bien moins que rien
L’accordéon ça tient au corps et on s’y attache, l’air de rien !
Autres chansons sur le thème de l’accordéon
 L’accordéon : Michèle Bernard (1987)
 L’accordéon c’est comme la mer : Betty Mars (1972)
 L’accordéon dans les rues de Paris : Enrico Macias
 Au son de l’accordéon : Bourvil (1965)
 Bravo l’accordéon : André Verchuren
 D’où que vienne l’accordéon : Jean Ferrat
 Mais il y a l’accordéon : Dalida (1973)
 Quand l’accordéon : Claude Barzotti (1984)
 Un air d’accordéon : Lucienne Delyle (1946)
Pour la guitare :
 C’est que du bois : Lynda Lemay (2006)
Chansons pour enfant
 Les instruments à percussion : Abel (2007)
 Les guitares : Polo (2005)
Ce piano est à vendre : Alain Chamfort (1997)